Challenge Jeu Video Jour 5 : Le personnage qui me ressemble le plus

Ah mais je suis zalabourre ! Mais avec la crève, j’avoue que mes neurones n’arrivent plus à se connecter entre-eux pour pondre quelque chose d’intelligent. Dooonc, pour ce challenge, je choisie Jodie de Beyond Two Souls.

Par contre, je n’expliquera pas plus les raisons vu que c’est lié au scénario. Faites le jeu. Demandez-moi après.

Boys Love Nightmare : Hadaka Shitsuji aka la maison des horreurs

Ca faisait longtemps qu’on s’était pas retrouvé pour un Eroge Time, n’est-ce pas ? Eh bien pour le coup, cette nouvelle rubrique portera aujourd’hui le nom de Boys Love NightmareRassurez-vous, vous aurez droit à des articles cools sur les jeux Boys Love prochainement. Revenons au sujet du jour :Hadaka Shitsuji.

Ce eroge, de type Boys Love, sorti en 2011 est l’oeuvre de studio Mada Koubou. Et d’après VNDB, c’est une seule personne derrière le projet. Autant dire que ça force, d’une certaine façon…l’admiration. Hadaka Shitsuji a eu droit en 2013 à un fantrad et dernièrement MangaGamer (oui, vous avez bien lu) prévoit de sortir le jeu officiellement sur le sol américain. Avons-nous le droit de pleurer ? Un peu.

Mais avant toute chose, je dois vous expliquer comment je suis tombée sur Hadaka Shitsuji. Et devoir donc vous raconter une face sombre de ma vie…

Je suis une grande fan des jeux Nitro+Chiral, branche parente de Nitro+, un des plus gros éditeurs de VN au Japon. Et de eroges soit dit en passant comme Saya no uta. Leur branche Nitro+Chiral se concentre exclusivement sur les jeux de type Boys Love. Leur premier né, Togainu no Chi doit vous dire quelque chose…il fut adapté en une immonde adaptation animée en 2010. Mais surtout, le jeu devint rapidement un gros succès avec une déclinaison sur PS2 puis PSP. Preuve que derrière le caractère sexuel, le jeu se dote d’un scénario. Je vous le confirme.

Togainu no chi est mon premier Boys Love est un de mes premiers eroges. Depuis, le studio a fait son chemin avec des jeux dont je suis toujours aussi fan : Lamento et surtout DRAMAtical Murder qui fut aussi massacré durant son passage en animé..mais le jeu est ressorti sur PSVita en 2014. Et je suis une grosse fana de la musique de ce jeu. Et de Ren.

Bref, si j’adore Nitro+Chiral pour leurs univers travaillés, j’ai toujours regardé les autres Boys Love avec beaucoup moins d’intérêt. Jusqu’au jour où au détour de VNDB je tombe sur Hadaka Shitsuji

J’ai déjà envie d’aller chercher un seau rien qu’en y repensant. Bon soyons déjà honnête, on ne joue pas à Hadaka Shitsuji pour son scénario, son univers ou même ses personnages. Non on y joue pour maltraiter de pauvres bonhommes qui ont rien demandé. Vous incarnez donc Maeda Tomoaki que je renommerai en Pervert sadique pour le reste de l’aventure. Vous êtes un étudiant qui cherche un petit boulot eh, beh vous tombez sur une drôle d’offre : devoir servir de maître à des majordomes complètement masochistes. Et évidemment, pour que ce soit drôle, vous ou plutôt Pervert Sadique allez leur faire subir le pire. OUI LE PIRE.

Non ce gars n’a pas de bandeau sur les yeux pour le lulz. Sauf pour celui de Pervert Sadique.

Franchement, je ne sais pas quoi penser de ce jeu, tellement j’ai été choquée, atterrée et en me posant de sérieuses questions sur QUI peut apprécier un tel truc. Alors vous allez me dire que les eroges tordus, y’en a un paquet mais là j’ai dû mal à comprendre. Déjà parce que la cible de ce jeu, c’est les nanas. OUI LES FILLES. Et franchement, j’avais déjà trouvé l’horreur de Jooubachi no oubou difficile à vivre et les bads ends des jeux Nitro+Chiral tellement violentes mais là…Hadaka Shitsuji c’est TOUT le jeu qui est comme ça.

Et le pire dans tout ça ? C’est que ça marche hein. Visiblement, obliger son majordome à se comporter comme un chien et voir ce dernier le violer, ça plait. Non j’invente rien du tout, même que c’est sur VNDB cette scène. BREF. Ca marche, car il y a eu deux fandics de produits, sortis en 2013 et 2015. Y’a DES GENS QUI ONT ACHETE.

*pleurs*

Parce que oui, y’a aucune raison qui te pousse à aller les violer hein.

En réinstallant DRAMAtical Murder sur mon nouveau PC (l’autre étant mort), j’ai retrouvé Hadaka Shitsuji dans mes tiroirs de l’infamie. Oui j’avais gardé ce caca. Je crois que j’attendais la version anglaise pour enfin m’auto-persuader que c’était moi qui n’avait pas compris le jeu (oui parce que soyons honnête, tout le monde a vu Togainu no chi comme un banal jeu Boys Love de gore et de sexe. Pauvres de vous). Mais non, j’avais bien compris.

Je ne peux pas vous conseiller Hadaka Shitsuji. Même comme défouloir. Même pour le lulz total. C’est tout simplement abominable. Vous allez pleurer et chercher un seau pour vomir. Non vraiment, si vous voulez de bons jeux, faites les Boys Love de Nitro+Chiral (sauf Sweet Pool qui vous fera cauchemarder) J’ai pas encore testé NO THANK YOU qui me semble assez intéressant.

Sur-ce, je referme ce Eroge Nightmare ! A une prochaine pour le prochain eroge de l’horreur !

Challenge Jeu Video Jour 4 : Mon plaisir coupable

Hum.

Asaki, Yumemishi, un visual novel de type otome game sorti en 2008 sur PC. Un plasir coupable car c’est l’un des seuls otomes games que je refais avec plaisir ! J’adore le casting, particulièrement hétéroclite et travaillé, la bande sonore divine et le scénario qui se résume pas à « faut draguer des bishoooo ».

Et puis bon j’ai fais une review ici même.